Archives par mot-clé : Hasard

Poétique du hasard et de l’aléatoire en littérature numérique, Jean Clément

« Poétique du hasard et de l’aléatoire en littérature numérique »,  Jean Clément.

Article paru dans Protée, volume 39, numéro 1, au printemps 2011. 

        Hasard et aléatoire désignent par définition ce qui nous échappe, ce qu’on ne peut prévoir. L’homme les manipule pourtant depuis des temps immémoriaux. Leur place la plus évidente est celle qu’elles occupent dans le jeu : jeux de dés, jeux de cartes, jeux vidéo. Mais ces deux notions ont depuis toujours servi la création artistique. Elles sont sans doute plus que jamais mises en valeurs dans les créations depuis la deuxième moitié du XXème siècle, notamment avec la musique aléatoire développée par John Cage ou Earle Brown. Elles prennent une place toute particulière en littérature où elles constituent un élément clé de la littérature numérique. Présentes autant dans la création que dans la consommation de cette littérature, hasard et aléatoire constituent la rupture discursive et sémiotique de la littérature numérique.

        Il convient d’abord de définir les termes « aléatoire » et « hasard », trop souvent confondus. Aléatoire vient du latin alea qui signifie « Jeux de dé, hasard ». Un événement aléatoire se dit d’un événement dont on peut déterminer quelques indices sur ses chances de réalisation, il tombe alors sous les lois du calcul des probabilités. L’aléatoire suppose un événement et un processus. Les philosophes des lumières ont défini le hasard comme étant la cause ignorée d’un effet connu duquel serait responsable le « Dieu Horloger ». Le mathématicien Cournot le définit comme la rencontre de deux séries causales indépendantes. Cette définition semble plus pertinente pour le cas de la littérature numérique qui repose sur la rencontre imprévisible du processus informatique avec l’intervention du lecteur sur ce processus.

Continuer la lecture de Poétique du hasard et de l’aléatoire en littérature numérique, Jean Clément